Photo Avoir de la gratitude pour ce qu’on a

Tamara

Avoir de la gratitude pour ce qu’on a

Il faut que je vous dise que, aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours voulu savoir dessiner. Je me voyais complètement passer des heures à détailler des scènes avec mon crayon.

Je m’imaginais me déplaçant toujours avec mon carnet à dessins. Je voyais ça comme l’activité idéale pour me détendre. J’aurais tellement voulu bien dessiner. Seulement voilà, il semblait que je n’avais pas ce don.

J’ai pourtant essayer. Certaines personnes m’ont dit “le dessin ça s’apprend”. J’aurais adoré. J’ai même pris des cours pour aller au bout de mon idée. Mais je sentais définitivement que ce talent n’était pas en moi.

 

Je vous rassure, je n’ai pas fait de fixation dessus. Juste une petite déception à laquelle il m’est arrivé de repenser parfois dans ma vie d’adulte. Mais sans plus.

 

Et il y a quelques jours, une amie m’a dit: “toi tu écris beaucoup, tu as de la chance. J’aimerais tellement pouvoir écrire comme toi”.

Et je ne sais pas pourquoi mais j’ai immédiatement fait un parallèle avec mon histoire de dessin.

Ça a provoqué un déclic chez moi. J’ai réalisé que j’avais cette chance d’écrire beaucoup. Sur tout. Que je n’avais pas trop à chercher les mots, ils viennent facilement, la plupart du temps.

Finalement l’écriture EST mon moyen de détente. Et depuis quelques mois, c’est aussi un moyen de creuser en moi et de me “trouver”.

C’est en pensant à tout ça que des scènes de mon adolescence me sont revenues: moi écrivant dans des carnets.

Donc l’écriture a vraiment toujours été là.

Moi, au lieu de le voir. D’apprécier cette chance. Je voyais plutôt ma déception de ne pas savoir dessiner.

 

Tout ça pour vous dire qu’il faut être à l’écoute de soi. De ses forces. Et les apprécier à leur juste valeur. Plutôt que de voir vos faiblesses ou les talents qu’on aimerait avoir.

 

Vous aimerez aussi

Poster un commentaire

Tags